Ski de fond (de Vercors en Vasa..)

 


8h00 du matin, le jour se lève  dans les Dolomites, nous sommes 6000, l'hélico vient de donner le départ, Je suis tout au fond à gauche, avec un bonnet bleu

Tout à commencé pour moi en 1977, quand à la télé, j'ai vu le départ de la traversée du Vercors. Deux mille skieurs qui s'élançaient dans une impressionnante mêlée générale, pour une traversée Sud-Nord, du col du Rousset, au-dessus de DIE jusqu'à Corençon petit village à côté de Villars de Lans.

Comme aucune route carrossable ne s'approche suffisamment du parcours, le règlement de course impose aux concurrents d'être par deux, avec le même numéro de dossard. Ils ne doivent pas se quitter pour éventuellement se porter secours si besoin était, sur les 45 kms de cette traversée en pleine nature sauvage.

Fantastique ! qu'est-ce que j'aurais aimé faire ça au moins une fois dans ma vie.!....et voilà !....

Caille/Andon en 1979espaces La Première vraie course

l'hiver 77/78 je me suis essayé sur ces drôles de longs skis étroits. Bernard VION, moniteur Jeunesse et sport, mon "gourou" du sport, m'a enseigné les techniques de base, je me suis entraîné, j'ai surtout, avec cette motivation née en janvier, arrêté le 31 Août 78 définitivement le tabac.....l'intoxiqué que j'étais (et comment !) s'est nettoyé les bronches. Dans l'euphorie de mes progrès tant sur les skis, que sur mon vélo, ou dans mes courses sur macadam, j'ai proposé à Bernard de faire équipe avec moi pour le Vercors de janvier 1979.

Et nous voilà à s'entraîner en couple sur les pistes de Valberg, régler et calquer nos allures, se préparer du mieux que possible pour cette course mythique. Les inscriptions sont expédiées, et en janvier nous sommes prêts pour la grande première sous le dossard 825.

C'est ainsi que commencèrent mes années de compétitions de 1978 à 1985, avec chaque hiver au moins un stage de perfectionnement à l'école de ski de Prémanon dans le Jura.

La Progressime du Jura 1980 esp Trop tard....je suis passé il y a à peine cinq minutes esp La Marcialonga 1985

En plus des courses régionales, j'ai couru des dizaines de grandes courses.... comme....cinq traversées de l'Ardèche(45 kms), six traversées du Jura(76 kms), cinq Marcialonga (70 kms) an Italie, deux Dolomitenlauf (60 kms) en Autriche, une Koenig Ludwig's lauf (90 kms) en Allemagne, une Finlandia hiihto (75 kms) en Finlande, et la très (trop) célèbre Vassalopet (89 kms) en Suède.

Que de souvenirs, que de peines et que de joies. Je conseille à tous, de faire du sport, surtout de la compétition, car en plus de la "santé" que l'on s'y fabrique, le bonheur qu'on y ressent, on le transporte en soi pour toute la vie.

En janvier 1985, alors que j'y courai encore ma cinquième traversée du Jura, je créai avec trois autres personnes le premier club de danses de salon de la région. Mais ça!....c'est une autre histoire.......