Tarte de Linz Selon Louise SCHMITT
de Colmar (Pour huit personnes)

180g Farine 180g Beurre 4 jaunes d'œufs 180g de sucre 200g d'amandes en poudre 3 cuillerées de cannelle 1 pointe de poudre de girofle Confiture de framboises 1 jaune d'œuf pour décorer la grille

Mélanger tous les ingrédients de la pâte pour obtenir une masse homogène. Laisser reposer au réfrigérateur une heure. Abaisser les ¾ de la pâte et foncer un moule à tarte beurré ou des petites tartelettes. Couvrir de confiture de framboise. Etendre le reste de la pâte et découper des bandelettes de 1 à 2 cm de large, les disposer en croisillons sur la tarte. Les badigeonner de jaune d'œuf Cuire au four (thermostat 7) pendant 45 mn

Tarte de Linz Selon ma cousine Mariette GABA de Blodelsheim (Pour trois tartes environ)

500g Farine 500g Margarine 3 oeufs 500g de sucre 500g d'amandes ou noix moulues 1 bonne cuillerée à soupe de cacao 1 cuillerée de cannelle 1 pincée de poudre de girofle Confiture de framboise ou autre 1 jaune d'œuf pour décorer la grille

Mélanger farine, sucre, amandes ou noix, beurre coupé en petits morceaux et les oeufs battus un peu, sur la planche, ajouter les épices, former une boule, si elle colle trop, ajouter un peu de fa-rine. La mettre dans un saladier et la laisser reposer au frigo jusqu'au lendemain. Abaisser la pâte (juste ce qu'il faut pour une tarte) ne pas travailler toute la pâte en même temps pour ne pas la réchauffer, elle est plus facile à travailler si elle est froide. Etaler la confiture et couvrir avec des croisillons, les dorer avec du jaune d'œuf ou du lait, cuire à four moyen 30 à 40 mn surveiller selon four.

PFLOUTAS de ma cousine Mariette GABA (pour 6 personnes)

1,5 Kg de pomme de terre 500 g de farine Eplucher les pommes de terre et les couper en quatre, les mettre dans une casserole ou une cocotte mi-nute, les recouvrir d'environ deux doigts d'eau salée et les faire cuire. Une fois cuites, les passer avec l'eau à travers le presse-purée, dans un faitout assez grand pour pouvoir tourner correctement. Remettre le faitout avec la purée sur le feu, tourner avec un fouet solide pour qu'elle n'attache pas, puis au premier bouillon verser la farine tout en tournant avec le fouet. La quantité de farine dépend de la quantité d'eau, il en faut plus ou moins, bien tourner pour ne plus laisser de traces de farine. Une fois que la masse s'épaissit, arrêter le feu et laisser un peu gonfler. Après 5 à 10 mn, faire fondre un morceau de beurre, y passer une cuillère et former des boules qu'on couche sur un plat, à la fin faire frire quelques croûtons dans du beurre et les verser par-dessus. C'est un plat qui s'accommode avec du lapin chasseur ou de bœuf bourguignon. Du temps de ma tante Eugénie(sa belle mère) les Pfloutas étaient servis avec des petites poires séchées arrosées de sirop liquide sucré parfois ornés de raisins de Corinthe. Les poires séchées sur clayettes pouvaient être accom-pagnées de pruneaux sec (Tsvatchcas). Ce plat sucré-salé se faisait pour le dimanche accompagnant une volaille rôtie ou un lapin. Au moment de servir, elle arrosait le faîte du plat avec un peu de grattons frits dans je suppose de la graisse d'oie. J'entends encore le grésillement et ses "Ochtoung !" au moment de verser. JPM