Manquait plus que ça !
Après des péripéties, des parlottes, des réunions, la Commune libre des templiers ne trouvait pas de volontaire pour remplacer le président sortant qui souhaitait arrêter pour raison de santé, et personne non plus pour reprendre les places du conseil d'administration.
Donc un flottement sérieux pour la Commune en passe de disparaître ou de mourir de mort lente.
Moi aussi j'ai flotté un temps, plus préoccupé par mes activités musicales, et je n'ai pas tout de suite intégré que je pouvais redresser cette situation, tant au profit de la Commune que de celle de mes musiciens, les deux activités étant de fait parfaitement complémentaires et que les deux avaient besoin l'une de l'autre pour animer le centre ancien de la ville de Saint-Raphaël.

Fusil sur l'épaule, j'ai donc relancé les survivants en réunion exceptionnelle et nous avons réussi ensemble, non sans mal, à recréer un conseil d'administration, lequel a désigné et élu son nouveau bureau dont la durée ira jusqu'à l'assemblée générale logique de début mars 2013.
Il est vrai que depuis environ cinq ans je ne siégeais plus aux réunions, j'avais observé que toute idée nouvelle ne risquait plus de passer devant la véhémence de certains dirigeants qui, prenant le pouvoir du simple fait de leur grosses voix réunies, ralliaient tout de même les autres ! (sauf moi mais tellement seul...)
Aujourd'hui, avec ces dirigeants dans l'impasse complète, avec un conseil d'administration démissionnaire, et l'absence de toute nouvelle initiative, j'ai donc proposé ma candidature faisant miroiter de futures activités pour 2013. Après les élections règlementaires me voilà de facto élu Maire de la Commune Libre des Templiers.

Mais dans quelle galère je me suis donc fourré ?
Il est vrai que je suis seul pour le moment à ramer mais mes idées prennent déjà forme, les objectifs sont multiples et la barcasse commence déjà à avancer !