Blog du loufoque des Templiers de rire   Retour accueil  

Bienvenue sur ce blog
d'un "fada" de
Saint-Raphaël France(83)


Plusieurs méthodes sont à votre disposition pour visualiser et recevoir les infos dans les favoris de votre navigateur Internet grâce à ces 4 liens ci-dessous:

RSS Titres seuls
RSS Commentaires seuls
ATOM Titres seuls
ATOM Commentaires seuls


Profil Facebook de Jean-Pierre Malmaturo


Ci-dessous quelques saintes maximes que n'aurait pas reniées Jacques Vessid le créateur et rédacteur de l'almanach Vermot, ce grand maître du calembour loufoque.

Je vous laisse admirer ci-dessus l'accord du participe passé au complément d'objet direct placé avant le verbe avoir ! Très classe...! Non ?
Et en cas de doute, vous pourrez toujours revenir ici pour réviser discrètement cette règle grammaticale parfaitement loufoque et cependant strictement exacte.


Quand une loufoque rit...
sa rate se dit latérale.
Quand une loufoque rit...
les sots pleureurs perdent une feuille.
Quand un loufoque a un franc succès...
il n'a que 0.15 euros
Quand une loufoque rit...
alors le vélo solex...
Si les loufoques rient, les canards des îles aussi...
Pour recopier le grand titre de ce blog...
Gagnez du temps, écrivez "Blog JPM"




-->

*Fada en provençal :
Une personne en relation avec les fées. Au dico "un peu fou, niais", mais moi je préfère penser "rêveur, distrait".
Un fada ce n'est pas un fou, simplement un personnage planant dans "un ailleurs", mais en fait...
Un peu fêlé tout de même !

Au féminin "Fado"= Fée.
Ex: "Le Viaduc des Fades"
de l'ingénieur Félix Virard en Auvergne.
Oc: "Lou Viadu dei Fado" Merci d'aider à sauver cet ouvrage remarquable et si joliment nommé


Rédacteur jpm

Edition du samedi 28 fĂ©vrier 2009

Nouveau sur TF1


Ras le bol de ces émissions télé, le plus souvent importées, sur les enquêtes et les thrillers !

...Lire la suite

Edition du lundi 17 mars 2008

Ecobuage mal contrôlé


Je ne peux que dire et redire mon credo : Interdire définitivement et en toutes saisons les ECOBUAGES dans nos régions touristiques. Les preuves de cette nécessité sont pourtant flagrantes non ?

...Lire la suite

Edition du jeudi 21 fĂ©vrier 2008

Ecobuage mal contrôlé


C'est la formule qui est maintenant adoptée pour nous annoncer les sempiternels nouveaux feux de forêt. Cette fois encore le 20/02/2008, un écobuage mal contrôlé à Roquebrune sur Argens, nous démontre la totale inefficacité de nos systèmes de prévention. Et pourtant, que d'expériences ! que d'expériences !

De deux choses l'une, soit nous interdisons les écobuages en faveur du broyage (mon précédent article), soit nous les autorisons !

Étant donné que nous les autorisons et au vu des dégâts produits, il faut donc rapidement organiser des stages de formation pour tous les apprentis écobueurs, avec une première partie théorie-technologie, et une grande partie pratique avec mise à feu des zones non encore atteintes dans ce qui nous reste d'espace vert.
Tout écobueur, devra ensuite être capable de produire un certificat de stage avec ses degrés de passage de niveaux d'expérience mis à jour, afin que la population et les élus puissent lui mettre une note adaptée à chaque feu produit.
Une autre manière serait de distribuer chaque année à chaque citoyen, un permis d'écobuer avec un certain nombre de points. La valeur de chaque point devra évoluer en fonction de la surface nettoyée pondérée de coefficients multiplicateurs pour le nombre de pompiers intervenus, du nombre des blessés et des véhicules perdus. Ces points seront bien sûr récupérables par des stages obligatoires.

Il serait vain de vouloir continuer de traumatiser inutilement les écobueurs en les traitant d'incapables à contrôler, sans leur permettre un minimum de formation. Encore une lacune dans la gestion et la règlementation, qui devrait en faire reculer quelques-uns dans les sondages...

Edition du jeudi 15 novembre 2007

Feu du 14/11/2007


...Lire la suite

Edition du mercredi 18 juillet 2007

Simple feu des Adrets du lundi 16/07/2007


OUF ! on a eu la trouille de notre vie !
on a tous cru que c'était un criminel ou un malade qui avait mis le feu au-dessus des Adrets.
On est rassurés, ce n'était qu'un simple accident, un engin de travaux publics qui faisait un travail d'utilité publique dans la forêt domaniale sous l'égide des autorités responsables de notre dĂ©partement.
En pleine brousse, en plein cagnard, en plein mois de juillet, nous saluons ici le professionnalisme de ces travailleurs qui en si peu de temps on permis de nettoyer avec une rĂ©elle efficacitĂ© 300 à 450 hectares de forêt.
Une chance que l'enquête de la gendarmerie ait pu disculper à temps les présumés fautifs !
La Une Var-Matin
achetez le vite avant que la page 5 contenant tous les détails, ne prenne feu elle aussi avec la photo de l'engin !
Trois jours plus tard Il est très respectable et rassurant que des membres du gouvernement viennent apporter leur reconnaissance et leur respect aux pompiers des vrais feux de vrais criminels (pas de chance pour ceux des Adrets)
Recherche