Au fil du temps et des besoins ressentis, nous avions inventé avec plein de pavés de bonnes intentions des "machins" du style ONU, Casques Bleus, OTAN et probablement d'autres trucs pas si chouettes que ça, puisque pour les mettre en œuvre, des centaines de milliers d'individus avaient largement le temps de crever de faim, d'être massacrés, pillés, violés et que sais-je encore !

En Somalie une suggestion vient d'être formulée par le gouvernement de Abdiweli Mohamed Ali : la création d'une "force humanitaire spéciale".
Un machin de plus ? À n'en pas douter si ce nouveau machin est géré par l'ONU, on ne voit pas comment il pourrait être plus efficace que ce qui existe déjà !

Par contre s'il s'agissait d'un système indépendant constitué ou fusionné avec les ONG, les médecins sans frontières, qui agirait financé par les Nations unies ou similaire, protégé militairement et spontanément par un détachement de l'ONU ou toute autre force constituée, et le tout parfaitement indépendant et se mettant en action dès les besoins exprimés ou plus simplement constatés par la presse.....
Alors peut-être bien que ce nouveau machin deviendrait un véritable outil consacré aux urgences telles que celles de la corne d'Afrique actuellement. Point de palabres avec des droits de véto intempestifs, des actions directes, mais aussi la possibilité de dénoncer au plan mondial, les coupables de ces états de fait et de les mettre directement en accusation !

Alors Messieurs les palabreurs ! Vous attendez quoi ? Et ce droit d'ingérence permanent, vous attendez combien de victimes avant de le mettre en place ? un million deux millions trois millions dix millions cent millions ?
Mais n'êtes vous pas déjà, vous, les premiers coupables ?!