Entre 1986 et 1992, on estime qu'il y eut au total de 600 000 à 800 000 individus en provenance de toute l'URSS, opérateurs de la centrale, sapeurs-pompiers, pilotes d'hélicoptères, mineurs, terrassiers, ouvriers, militaires ou civils, qui se sont relayés sur le site.

À ce jour, le chiffre officiel enregistré par la Fédération de Russie évalue à 200 000 - 300 000 le nombre total de ces liquidateurs invalides, et à 60 000 -100 000 les décédés, à ce jour.

Que va coûter le Japon ?