Il suffit de lancer, avec la complicité plus ou moins involontaire des médias, les nouvelles mesures pressenties impopulaires, et en faire des rumeurs...Attendre et observer...
elle court elle court la rumeur, en fonction de son enflitude (excusez ce mot dit !) les responsables pourront tranquillement appliquer modifier ou abandonner sans contraintes ni séquelles pour leurs conforts d'élus.

En ce moment il s'agit de gonfler le tarif des contraventions de 11 Ă  20...Attendre et observer !
En son temps le Général de Gaulle avait lancé "On ne gouverne pas à la corbeille !", la preuve du contraire, aujourd'hui, plus personne ne s'aventure à gouverner. Ils sont tous devenus des rois du mime, des champions de l'improvisation à travers les réactions publiques, des danseurs exceptionnels de Rumba, avec le pas en avant et en arrière !
Quant au "bon peuple", il ressemble de plus en plus étrangement, à un public de grand Guignol, toujours prêt à applaudir quand un lampiste se prend une correction, et prêt à huer tout ce qui pourrait être nouveau ou représenter une contrainte...