Article publié par le journal Le Point le 27/02/2009.

Trop proches du cannabis, des encens sont classés comme stupéfiants:

Des substances cannabinoïdes contenues dans des mélanges de plantes vendus comme encens sur internet, notamment sous les noms de "Spice", "Gorilla" et "Sence", ont été classés comme stupéfiants par un arrêté du ministère de la Santé publié vendredi 27/02/2009 au Journal officiel. Cette décision fait suite à des signalements reçus l'année dernière par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) sur des mélanges de plantes utilisés comme substitut de cannabis.

Effets psychoactifs et risques d'abus

Elle intervient "en raison des propriétés pharmacologiques, des effets psychoactifs et du potentiel d'abus et de dépendance de ces substances", ont indiqué la Direction générale de la santé et l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) dans un communiqué. "Aucun cas d'exposition ou d'intoxication n'a fait l'objet d'un signalement en France actuellement", selon les autorités sanitaires qui s'inquiètent néanmoins de "l'intérêt croissant du public pour ces produits, comme en témoignent les forums de discussion sur internet".

Pas de cannabis, mais un "même mécanisme d'action"

L'analyse des échantillons collectés en France n'a pas détecté de "delta-9-THC", principe actif du cannabis. En revanche, les analyses "ont mis en évidence la présence de plusieurs cannabinoïdes de synthèse" qui possèdent le même mécanisme d'action que le "delta-9-THC", "avec une intensité d'action aussi importante voire supérieure". Les cannabinoïdes identifiés dans le Spice ont été inscrits sur la liste des stupéfiants après avis de la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes. Ce sont : JWH-018, CP 47,497 et ses homologues (C6, C8 et C9) et HU-210. Plusieurs pays, notamment l'Allemagne et les États-Unis, ont pris récemment des mesures de contrôle concernant une ou plusieurs de ces substances.