Les glands des chênes-lièges sont en plein mûrissement et tombent à terre. Ici sur le goudron, sur le passage des véhicules, ils sont broyés en passant sous les roues, au grand plaisir des tourterelles qui en ce début d'hiver se font collégialement des gésiers pleins de nourritures bio.
Ces derniers temps je m'étais posé la question de savoir à quoi pouvait servir les glands de chênes que nous balayons et qui par ailleurs sont joyeusement consommés par les sangliers dans la nature.
J'ai une réponse, les ramasser et en briser les enveloppes, voilà une excellente nourriture pour les oiseaux de mon jardin. C'est toujours un plaisir de voir picorer chez soi, non !