Cet article me vient du fait que cette semaine j'ai eu Ă  remplacer plusieurs lampes dans mon habitation.
Dans l'idée d'en profiter pour placer ces nouvelles lampes nouvelles économiques (d'ailleurs pas si nouvelles que ça !), j'ai donc acheté ces fameuses lampes au "Bricomuche du coin".
Les emballages de ces lampes sont magnifiquement conçus pour les surfacistes. Transparents pour bien voir le produit, accrochables pour les étals verticaux, explicatifs bien lisibles (seulement avec bonnes lunettes), mais.....

Ces emballages composites en plastique translucide et carton fort sur l'arrière, ne sont recyclables que par incinération avec le cortège de leurs composants toxiques. Il n'assurent absolument pas la protection mécanique des lampe fluorescentes au demeurant très fragiles. La preuve en est que sur cinq lampes, une était trouvée cassée au déballage, elle m'a d'ailleurs été remplacée sans histoire par la "surface", probablement habituée du fait.

L'aspect robuste de ces emballages conduit forcément à des manipulations trop rudes des "caristes", d'où la casse, alors qu'il suffirait d'un fourreau de carton ondulé sur les parties sensibles (des lampes bien sûr !), qui lui, serait non seulement recyclable mais en plus tellement moins cher.

Difficile Ă  comprendre ce qui leur passe par la tĂŞte !
(Et dans la mienne donc !)