Les poches en pseudo latex made in Taiwan, malgré un nettoyage systématique et javélisation, laissent trop souvent un goût bizarre à l'eau naturelle ou minérale que vous transportez dans votre petit sac à dos.

VoilĂ  une astuce qui vous permet d'avoir pour chaque rando une vraie eau dans une vraie bouteille.

Deux simples petits emporte-pièces de 3 et 7 mm pour percer le bouchon de votre bouteille, vous démontez le tube et la tétine de la poche camelback (que vous jetez), un petit tube pour l'entrée d'air et voilà le travail !

Pour les irréductibles de la poche camelback, la tendance aux mauvaises odeurs peut se résoudre après nettoyage-rinçage avec un séchage efficace entre deux usages.

Certaines poches ont un bouchon de fermeture trop Ă©troit pour permettre sont retournement.

Ici à gauche, j'ai introduit dans la poche un fouet en matière plastique souple, qui une fois entré en force, reprend sa position et en sépare les parois.

Le séchage complet est alors possible. Dommage qu'on ne puisse stériliser à chaud, ce produit ne supporte que 50°