OUF ! on a eu la trouille de notre vie !
on a tous cru que c'était un criminel ou un malade qui avait mis le feu au-dessus des Adrets.
On est rassurés, ce n'était qu'un simple accident, un engin de travaux publics qui faisait un travail d'utilité publique dans la forêt domaniale sous l'égide des autorités responsables de notre dĂ©partement.
En pleine brousse, en plein cagnard, en plein mois de juillet, nous saluons ici le professionnalisme de ces travailleurs qui en si peu de temps on permis de nettoyer avec une rĂ©elle efficacitĂ© 300 à 450 hectares de forêt.
Une chance que l'enquête de la gendarmerie ait pu disculper à temps les présumés fautifs !
La Une Var-Matin
achetez le vite avant que la page 5 contenant tous les détails, ne prenne feu elle aussi avec la photo de l'engin !
Trois jours plus tard Il est très respectable et rassurant que des membres du gouvernement viennent apporter leur reconnaissance et leur respect aux pompiers des vrais feux de vrais criminels (pas de chance pour ceux des Adrets)